• Si j'étais née en Provence ...

    "  Cependant, me tenant comme je suis, un pied dans un pays et l'autre en un autre, je trouve ma condition heureuse, en ce sens qu'elle est libre. "

    Je pars. Je repars une autre fois, ni pour une de mes deux patries. Je repars dans un monde nouveau et pour la première fois je vais goûter le vrai ailleurs. Plus que jamais je me sens apatride. Je leur dirais quoi, en septembre ? Je leur dirais que je viens d'ou ? De cet endroit mystique ou le soleil est violent et ou la terre tremble malgré elle ? Ce serait un peu mentir, je m'en rends compte a présent, que la bas n'est qu'un lointain souvenir, écaillé par le temps et ses sadiques déformations.

    Comme c'est étrange de tout laisser comme ca ..


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :